Carine Burnot

Consultation

Formation

Coaching d’affaires


+1 514 222-9449

Allégorie des 3 mouettes et des mustangs

img_011

Une des raisons qui engendre une communication sans impact est que chacun reste campé sur ses positions. Une des solutions pour éviter ce genre de situation est de se mettre au diapason avec son interlocuteur. Voici une allégorie qui illustre ce principe.

 

Cette histoire se passe dans l’ouest canadien, pays de plateaux et de montagnes volcaniques où vivent des troupeaux de chevaux mustangs. En temps normal, ils se déplacent par groupe de quinze. Cette fois-ci, un évènement spécial est très certainement sur le point d’avoir lieu car ils sont près d’une centaine à galoper. C’est un spectacle magnifique car on peut distinguer toutes les robes de cette race si agile et rapide. Et le grondement des sabots sur la terre est impressionnant. On a presque l’impression que la terre tremble.

Sur un arbre perché, trois mouettes font une halte lors de leur migration afin de rejoindre un climat plus doux pour y passer l’hiver. Alors qu’elles admirent ces paysages grandioses, elles se rendent compte très rapidement que si ce troupeau de mustang continue sur sa lancée, ils vont sombrer dans le précipice qui les attends et qu’ils ne voient pas. D’un commun accord, elles décident d’intervenir pour les sauver d’une mort certaine :

La première mouette s’élance, vole à la rencontre du troupeau et leur crie de s’arrêter. L’inévitable se produit alors : la mouette est happée par la force du déplacement du troupeau et finit par être piétinée.

La deuxième mouette se dit que les chevaux ne doivent pas comprendre le langage des mouettes et tente une autre approche. Elle va se positionner au sol juste en face d’eux, agite ses ailes pour leur indiquer de tourner légèrement vers la gauche. Le sort qui lui est réservé est le même que celui de la première mouette.

La troisième mouette constate qu’il lui faut rapidement trouver une autre stratégie. Et vite car le troupeau approche dangereusement du précipice. Elle prend son envol et va se glisser au sein du troupeau. Elle vole parmi les mustangs, à leur rythme et dans la même direction. Et tout en douceur, elle progresse pour finir par se retrouver en tête. À ce moment précis, elle bifurque légèrement vers la gauche, tout le troupeau la suit et évite ainsi une mort certaine.